Lifestyle

Tatouage : conseils avant/après d’une tatouée

conseils tatouage.png

Vous en rêvez, vous êtes décidé(e) à sauter le pas, mais avant de vous lancer, vous êtes vous posé les bonnes questions ?

Le choix du tatoueur

Celui-ci est primordial, et pour de nombreuses raisons.

⍟ La propreté/l’hygiène

Personne n’a envie de se retrouver avec une infection ou pire, une hépatite en sortant du tatoueur. Prêtez-y un oeil afin de ne pas regretter votre tatouage. En France, la législation est très claire là-dessus.

⍟ Le style du tatouage

Est-ce que le tatoueur qui vous intéresse a un style de dessin qui correspond à ce que vous cherchez ? Comparez avec d’autres si vous n’êtes pas sûr(e).

⍟ Les tarifs

Ils varient d’un professionnel à un aure selon leur renommée, l’utilisation ou non d’encres colorées, la taille du tatouage, …

⍟ Les encres utilisées

Certains tatoueurs utilisent des produits vegan, cruelty-free ou autre. Si vous y êtes sensible, n’hésitez pas à le leur demander.

 

Vous et votre tatouage

⍟ Un tatouage, comme indiqué dans cet article, n’est pas un acte anodin. Mettez vous en tête que vous allez le garder TOUTE VOTRE VIE. Néanmoins, si vous souhaitez tout de même le faire enlever par la suite, il existe quelques méthodes mais elles restent assez douloureuses (plus que le tatouage en lui-même).

⍟ Justement la douleur, parlons-en ! Choisissez bien la zone de votre corps qui accueillera votre précieux dessin, car les intensités de douleur ne sont pas les mêmes partout. C’est pareil pour les encres, celles de couleur étant connues pour être moins supportables que la classique encre noire.

 

Préparer le terrain

⍟ Prévoyez quelques jours de repos, congés le jour J et ceux suivant la réalisation du tatouage. Pour reprendre les mots de mon tatoueur, vous pourrez vous sentir comme « grippé(e) » juste après qu’on vous ai tatoué. Cela est normal, étant donné qu’on a travaillé sous votre peau. Ayez également quelqu’un de disponible qui pourra vous ramener chez vous si vous n’habitez juste à côté du tatoueur.

⍟ Cellophane, savon neutre/doux/dermatologique et Biafine seront vos alliés pendant la période de cicatrisation. Soyez doux dans votre gestuelle et votre tatouage vous le rendra x 1000 ! Comme votre tatouage est une sorte de plaie, vous sentirez lors de vos premières douches des picotements mais pas de panique, cela s’estompera au fur et à mesure et vous serez content quand tout sera redevenu à la normale. Personnellement, je me tartinais de Biafine matin et soir avant de couvrir le tout de cellophane, jusqu’à cicatrisation complète.

⍟ Un tatouage heureux est un tatouage qui aura été chouchouté d’hydratation avant ET après cicatrisation. On pensera également à bien le protéger du soleil, notamment s’il est tout récent.

 

Un peu d’évasion

⍟ La culture du tatouage n’est pas partout la même. Si vous avez prévu de voyager et que vous êtes tatoué(e), informez-vous sur la façon dont votre/vos tatouage(s) pourraient être perçu(s). Même si les moeurs tendent à évoluer, on associe encore par exemple les tatouages aux Yakuzas au Japon.

 

Et toi, tu es tatoué(e) ? Si oui, tu as d’autres conseils à donner ?

XOXO

Publicités
Lifestyle

Un petit pas pour la planète, un grand pour l’humanité

Zero déchet.png

L’écologie n’est pas un sujet nouveau, et nous nous sentons plus ou moins concernés par cela. Personnellement, j’ai décidé de mettre la main à la pâte en adoptant progressivement des gestes zéro déchet. Je vous donc préparé une liste de tout ce que j’utilises et fais pour y arriver ansi que mes prochains objectifs.

Beauté

J’ai quasiment testé tous les produits de la marque Lamazuna, que je vous avait présenté dans un précédent article. Ainsi, j’ai acheté chez eux :
– une brosse à dents et son lot de têtes rechargeables
– 2 shampooings solides (chocolat et coco)
– 2 dentifrices solides (menthe poivrée et sauge-citron)
– le déodorant solide à la palmarosa
– les cotons/lingettes réutilisables

Dans le même esprit, j’ai shoppé chez Lush un dentifrice en pastilles dans un flacon en plastique recyclable, le « Boom ». Niveau déo, il y avait aussi un déodorant format voyage dans un pot en verre (parfum citron vert/lime). Pour ce qui est des cosmétiques dans le genre solide, rechargeable, il existe de nombreuses marques que je vous ai sélectionné pour vous donner des idées :
Druydès
Savon Stories
Clémence & Vivien
Les savons de Joya
Kaolin & Co
Nature & Bulles
Pachamamaï
Cosm’éthics
Aromaury

Je ne peux pas dire que je n’utilise que des cosmétiques solides au quotidien car je constate des différences en terme d’efficacité (surtout niveau déo solide et en pot) mais aussi parce que j’aime bien aussi de temps en temps avoir des cosmétiques liquides, c’est pourquoi j’alterne les deux actuellement. Pour finir, j’utilise également un épilateur electrique, même si j’utilise encore des rasoirs pour le maillot, et une brosse en bois qui évite ansi les problèmes rencontrés avec les brosses en plastique et leurs picots qui se barrent et qui sera bien meilleure pour le cuir chevelu.

Intimité

Voilà un moment que j’ai acheté une cup menstruelle et des serviettes hygieniques lavables. J’en ai également parlé dans un article, et c’est désormais un marché en pleine expension, dont le dernier né est la culotte menstruelle. Personnellement, ce n’est pas mon truc mais comme d’hab je vous mettrai des liens.

Plim
Dans ma culotte
Ferme des peupliers
Ceciline
Hannahpad
Fempo
Réjeanne
Smoon

Comme l’intimité ça ne se limite pas qu’aux menstruations, j’ai voulu vous parler également de contraception. Je suis passée au stérilet depuis un peu plus de 3 ans, et je n’ose même pas imaginer le nombre de préservatifs économisés. Je ne dis pas que c’est la plus adaptée à toutes, mais je vous incite à vous renseigner pour adopter si vous le souhaitez une contraception plus écolo-friendly.

Autre

Pour les courses, je réutilise systématiquement mes sacs. Niveau mode, je ne peux que vous conseiller les friperies, Emmaüs et applications dans le genre Vinted. Vous pourrez y trouver de véritables pépites pour pas cher, et personne n’aura les mêmes fringues et accessoires que vous.

Objectifs

Dans le futur, j’aimerai ne passer qu’à des cosmétiques solides ou rechargeables. Investir dans du réutilisable tels que les mouchoirs en tissu, les furoshikis et beeswraps font également partie de mes idées. Acheter plus en vrac également.

 

Et toi, quels sont tes gestes zéro déchet ?

XOXO

Lifestyle

Une école aux allures de Poudlard : The Arthur Findlay College

arthur findlay college.png

Qui n’a jamais rêvé de pousser les portes d’un lieu empreint de mystère ? Au Arthur Findlay College, vous n’apprendrez pas la magie mais une chose tout aussi déconcertante : celle d’accroître votre médiumnité. Reconnue dans le monde entier, il accueille des élèves de tous les continents et de tous les niveaux. Si les cours sont majoritairement en anglais, l’établissement a sû s’adapter à sa renommée et propose chaque année des semaines japonaise, allemande, suisse ou encore française qui permettent ainsi la traduction de leurs cours pour les étudiants non-anglophones.

Pour comprendre son histoire, il faut retourner en 1848. Un 31 mars (coïncidence ? 😏), deux soeurs, Margaret et Kate Fox, entrent pour la première fois en communication avec un défunt du nom de Mr Splitfoot par l’intermédiaire de coups frappés. Dès lors, des milliers de personnes s’intéressent au phénomène et déclarent également communiquer avec l’au-delà avec des sessions de tables tournantes. Dans le tas, bien sûr, quelques charlatans. Des écrivains célèbres, dont Victor Hugo, codifient la pratique et en tirent une doctrine cohérente que l’on nommera spiritisme. En découlera, dans les pays anglo-saxons, le spiritualisme, une religion encadrée par l’Union Nationale des Spiritualistes, également connue sous le nom de Spiritualists’ National Union. En 1910, cette U.N.S./S.N.U. fonda une école par correspondance (de spiritualisme, donc) et se mis à délivrer certificats et diplômes dans plusieurs branches de médiumnité 6 ans plus tard. Elle se vit léguer en 1960, par Arthur Findlay lui-même, la bâtisse qui deviendra par la suite le Arthur Findlay College, permettant ainsi une nette amélioration de ses cours. Cependant, il faudra attendre 4 ans avant qu’elle n’ouvre ses portes pour la première fois aux étudiants. Son expérience de plus d’une centaine d’années dans la  formation, l’évaluation et la délivrance de certificats et diplômes en médiumnité, fait de l’établissement l’un des plus renommé dans le domaine. Il a notamment eu comme élève celle qui inspira la série « Medium », Alison Dubois.

Les infos en + : L’Union Nationale des Spiritualistes fait la traque aux charlatans, faux médiums, gourous, etc depuis sa création aux débuts du spiritualisme. Elle est considérée comme église officielle de l’Etat anglais et a des lieux un peu partout dans le monde, la plupart en Angleterre, mais aussi dans des pays européens, en Amérique du Nord, en Australie et Nouvelle-Zélande. Aucun but lucratif donc, au vu de son statut. Ainsi, le Arthur Findlay College a su perdurer grâce aux dons, bien que son enseignement (et son hébergement) n’y soient pas gratuit.

Sources :

Le site officiel du Arthur Findlay College 

Témoignage, anecdotes et + (en français) d’une ancienne élève 

Le site officiel de la Spiritualists’ National Union (Union Nationale des Spiritualistes) 

Beauté·Lifestyle

Mes cheveux ont eu un coup de coeur

coiffure-dominique-mess

Il y a un peu plus d’une semaine, j’ouvrais pour la première fois les portes du salon de coiffure dont la façon de travailler (couper sur cheveux secs) m’intriguait. Je n’avais pas pris rendez-vous au préalable, je m’étais juste dit que ça se goupillait bien niveau horaires car je devais de toute façon me rendre sur Mulhouse ce jour-là, et puis j’avais vu sur leur site internet qu’on pouvait venir sans rendez-vous, mais allez savoir pourquoi dans ma tête je pensais qu’on était un jeudi alors qu’on était un vendredi, enfin bref. J’ai eu de la chance car non seulement je venais pas seule (Chéri aussi avait besoin d’une nouvelle coupe), mais que la cliente qui avait rdv dans 30 minutes est venue bien en retard. C’est donc Chéri qui est passé en premier, tandis qu’on me proposait une boisson chaude pour patienter et une tablette pour visualiser la coupe que je voudrais. Quand il est revenu au coin « attente », mes yeux ont fait « wow c’est canon » en voyant sa coupe.

Vous imaginez du coup combien j’étais impatiente que ce soit mon tour ! Donc quand on m’a annoncé que je pouvais passer sous les mains experte de celle qui avait coiffé Chéri car la cliente n’était toujours pas arrivé, il n’a pas fallu me le dire 2 fois !

Le déroulement de ma coupe :

J’ai d’abord montré la coupe que je voulais à la coiffeuse. J’avais opté pour un mi-long wavy un peu effilé. Elle a tout d’abord tenu mes cheveux par l’arrière pour me montrer au niveau de la longueur ce qui me conviendrait. Elle a ensuite expliqué que j’avais les cheveux fins, et que par rapport à la photo que je lui avais montré, il fallait les effiler mais vu la nature de mes cheveux, elle m’a dirigé vers un effilage léger. Elle a commencé par me couper les cheveux directement une première fois, puis nous sommes passées au bac à shampooing. J’en ai profité pour lui poser des questions sur mes cheveux car j’avais du mal à déterminer leur nature actuellement (finalement ils sont gras aux racines et secs aux pointes), et elle a parfaitement sû me répondre et me conseiller les soins adéquats. Nous n’avons fait parler que de mes cheveux pendant toute la séance : colorations, produits de coiffage utilisés, système de séchage des cheveux, vraiment tout y passait et j’ai trouvé ça génial, c’était la première fois qu’il n’y avait pas de discussion « futile » avec un coiffeur. Elle a repassé quelques coups de ciseaux une fois les cheveux lavés, puis elle a texturisé un produit dans mes cheveux avant de les sècher puis de les boucler au styler et de les retravailler. J’ai également été agréablement surprise par les quelques compliments que je recevais (pas sur mes cheveux cette fois) de l’équipe. En clair, cette team de coiffeurs aux petits oignons et souriants m’ont donné le sourire pour la journée.

Les tarifs et avantages :

Il faut s’attendre à ce que ce soit plus onéreux que la moyenne des coiffeurs, et ce juste pour une coupe sans couleur, mais honnêtement ça vaut le coup car on repart avec des conseils et des cheveux « manifaïk ma chérie ». Il y a également la carte de fidélité, qui au bout de 6 séances vous donne droit à -20% (et d’autres bonus entre : soin à l’américaine, vernis éclat du cheveu …). Pour ma part, j’ai payé 65 euros et 38 euros pour Chéri, qui a les cheveux épais (c’est moins cher pour les hommes si vous les avez fins). Le parrainage existe également chez eux, vous pouvez parrainer 2 personnes de votre choix qui auront droit à une réduction de 8 euros grâce à la carte de parrainage.

https://www.la-coiffure-autrement.fr

Un coiffeur à nous conseiller ?

XOXO

Lifestyle·Santé

Dans la peau d’une intolérante au lactose

Par quoi les remplacer.png

Hey ! Si tu es intolérant(e) au lactose, que tu as des doutes ou même que tu es vegan, cet article est fait pour toi ! Ici je vous livre toutes mes astuces et produits que j’adore pour remplacer les produits laitiers.

Tout d’abord, s’il y a une chose à savoir, c’est que votre choix sera plus grand en magasin spécialisé bio qu’en grande surface. Personnellement, j’aime beaucoup aller à l’Eau Vive pour ce type d’achats surtout en ce qui concerne les faux-mages (fromages sans lactose),
les soupes en brique et pourquoi pas certaines crèmes dessert végétales.

Le lait : j’ai une sainte horreur du lait de soja par rapport à son goût, mais après c’est vrai que c’est celui qui est le plus abordable et que l’on retrouve le plus, quel que soit le magasin. Personnellement, je préfères le lait d’amande ou d’avoine. Je m’en sers dans mes chocolats chauds et pour les préparations de purée en sachet. r,750,750,1-b6408f.png

Les yaourts : comme je déteste le lait de soja, vous comprendrez que je ne suis pas fan non plus des yaourts au soja. Le marché des yaourts au soja est le même que celui du lait, pas cher et facilement trouvable. En ce moment, je teste différents produits mais mon top 4 (pas dans l’ordre) est le suivant : le yaourt chocolat de la marque « A bicyclette », le yaourt mangue-passion de « June », le brassé nature et la mousse au chocolat d' »Andros » dans la gamme Gourmand & végétal.yoghurts miam.png

Le fromage : je n’ai découvert que cette année les faux-mages, et autant vous dire qu’il y a à boire et à manger et que les tarifs ne sont pas tous les mêmes ! Pour en avoir goûté quelques-uns, je peux vous recommander le faux-mage râpé de la marque « Veggi Filata ». Après, pour ce qui est des faux-mages en tranches je n’ai pas vraiment de préférence si ce n’est que ceux en bloc genre faux-cheddar, etc, je les trouve meilleurs (je n’ai plus de marque en tête). J’ai pû aussi faire un tiramisu en remplacant la mascarpone par du tofu soyeux, mais très honnêtement ça n’avait pas le même goût (légerement citronné) est la crème n’était pas aussi onctueuse.

La crème fraîche : je vais un peu me contredire en vous disant que j’utilise du Soja Cuisine (de Bjorg) alors qu’avant je vous disant que je n’aimais pas le goût, mais bizarrement, c’est le seul produit à base de soja qui passe encore. Ah non, j’ai aussi oublié le Soja Gratin, que j’utilise aussi pour les gratins comme son nom l’indique. Il est plus épais que le Soja Cuisine et par conséquent « adhère » mieux dans la recette.

Le beurre : margarine forever baby ! Celle-là, ce n’est pas une nouveauté, elle existe depuis la nuit des temps et je ne m’en sépare jamais, je l’aime trop …P18_StHubert_PetitsFormats_255gDoux_small-2

La soupe en brique : vous saviez que les soupes en brique du commerce regorgeait pour la quasi totalité de crème ? Non mais sans rire ! Heureusement, j’ai trouvé mon bonheur
avec la marque « Priméal » où il n’y a pas une goutte de crème et où les produits restent délicieux malgré tout.

15465290789035png_carousel_xs_square.jpg

Les repas à l’extérieur : étant donné que la majeure partie du temps je ne manges pas une miette de produits laitiers, il peut m’arriver quand je suis de sortie au restaurant, au
fast-food ou ailleurs, de manger un plat avec un produit laitier à l’intérieur. Dans ce cas-là, je m’impose cependant quelques règles : pas de plat avec une sauce à la crème fraîche,
pas de combo fromage + crème fraîche cuite (genre tarte flambée gratinée, gratin avec crème et fromage, …), pas de crèmes glacées, un seul produit laitier par repas, et ce pour
toute la journée.

BONUS

La recette de la mozza végétale 

Ingrédients

100g de noix de cajou non salées
2g d’agar-agar en poudre
25cl d’eau
sel
poivre
huile d’olive
optionnel : 1 cuillère à café de ciboulette fraiche ou séchée

Faites gonfler les noix de cajou dans un bol d’eau pendant 4 heures. Egouttez et rincez les. Melangez les 25cl d’eau avec l’agar dans une casserole et laissez frémir pendant 1 minute à feu doux. Dans un blender, versez ce liquide, les noix de cajou et 2 pincées de sel. Mixez jusqu’à l’obtention d’une crème. Utilisez 2 verres longs (à moutarde si vous avez) comme moules. Dans chacun d’eux, versez une cuillère à café d’huile d’olive, 1 à 2 pincées de poivre et la ciboulette. Versez ensuite la crème de cajou dans vos verres. Laissez refroidir une nuit au frigo. Le lendemain, vous pourrez démouler vos boules de mozza végétale pour les couper en tranches. Elles se conservent 3 jours au frigo.

XOXO

Lifestyle·Santé

La naturopathie, mieux que l’ayurveda ?

Naturopathie vs.png

J’ai fait la récente acquisition d’un bouquin intitulé « Mon coach naturo« , et ma fois … Je ne pensais pas en apprendre autant sur la santé ! Ce livre, qui traite de 4 profils différents (le sanguin, le nerveux, le lymphatique et le bilieux) crée par Natacha Gunsburger, m’a paru un peu plus plausible que l’ayurveda et je m’y suis mieux retrouvée dedans. Je m’explique : en ayurveda, je suis de type Pitta, mais pourtant j’adore le soleil et j’ai la sensation qu’une alimentation rafraichissante ne me correspond pas totalement, sauf en été à la rigueur. Ceci dit, je peux être en accord sur certains points, notamment le fait de ne pas devoir blinder mes repas avec des épices. Les compteurs ont été remis à zéro quand j’ai découvert par la naturopathie que j’avais un profil nerveux, c’est-à-dire que le cerveau travaille en permanence, que ses points forts sont une grande sensibilité, etc. J’ai entamé alors le programme nutritionnel reccomandé (qui est d’ailleurs très facile à appliquer et à la portée de tous) afin de voir si ça pouvait faire ses preuves sur mon corps. J’ai été assez bluffée du résultat en 1 jour seulement : mon transit intestinal s’était amélioré et j’avais un regain d’énergie. Je continues ce même programme actuellement pour ce qui est de l’alimentation, mais sachez que l’activité physique, la gestion du stress et des émotions, ainsi que la qualité environnementale sont aussi abordés dans cet ouvrage.

Connaissais-tu ce livre, la naturopathie ?

XOXO

Série du mois·Séries/cinéma

Série du mois #9 ❤ The Order

5522798

Après avoir vu la bande-annonce très prometteuse de cette série classée fantastique, j’étais en hâte de la commencer. Les attentes que j’avais eu ont passé l’épreuve haut la main. En plus d’un super scénario, « The Order » se regarde très facilement car elle ne demande quasiment pas de faire preuve de réfléxion par rapport aux personnages ou à l’intrigue.

Jack Norton, fraîchement admis à l’Université de Belgrave, n’a qu’une seule idée en tête : venger la mort de sa mère. Pour se faire, il devra intégrer l’Ordre de la rose bleue, une société secrète présidée … par son propre père, qu’il a juré d’abattre pour son grand-père maternel. Mais les choses se compliquent, et au final on se demande si le coupable est le bon …